Sélectionner une page

Et oui, Noël approche à grands pas avec tous les petits bonheurs que cette fête comporte. Aujourd’hui concentrons-nous sur le repas ou plutôt les repas qui s’enchaînent. Quelques mises en place alimentaires, du sport, des astuces pour gérer vos écarts, du plaisir, on vous dévoile tout !

Souvent ce sont les kilos des fêtes de fin d’année que nous n’arrivons pas à perdre pendant le printemps car souvent lors des fêtes nous enlevons complètement le sport de nos habitudes. En effet, nous ne faisons que manger plusieurs jours d’affilé. Bonne nouvelle ! Nous pouvons manger en faisant du troc ! Vous donnez à votre corps une plus grande quantité de nutriments que d’habitude et en échange vous lui demandez de fournir des efforts.

La veille au soir des jours où vous faîtes un gros repas, tel le réveillon du 24 décembre, commencez par faire un diner exclusivement végétarien. Un repas très léger qui vous permettra de passer une bonne nuit, le matin vous aurez certainement très faim. Vous prendrez un bon petit déjeuner qui couvre l’ensemble de vos besoins nutritionnels en commençant par un verre d’eau chaude avec du citron qui va commencer par alcaliniser votre terrain. Toute la journée vous allez hautement vous hydrater parce que le soir vous boirez certainement autre chose que de l’eau ! Puis faîtes du sport, faites des efforts adrénergiques : exercices qui induisent un booste hormonal lorsque vous les pratiquez. Vous allez accroitre votre consommation énergétique et augmenter votre sécrétion d’adrénaline qui va permettre de déstocker les graisses. Ce sont des exercices de hautes intensités qui vont faire trembler vos muscles et qui seront assez traumatisants pour l’organisme. Votre corps sera fatigué et va travailler jusqu’au lendemain pour se réparer et aura donc besoin d’un certain nombre de nutriments pour se réparer.

Ex : sprint, montées de marches rapide, sauts, HIT, squats, fentes, soulevés de terre, 1 bonne séance de musculation. En somme, vous préparez votre organisme en faisant du sport.

Le midi vous lui apportez des aliments sains, toujours beaucoup de légumes.

Pour éviter de vous jeter sur les petits fours et plats du soir, mangez une collation vers 16h. Des fruits, des oléagineux qui vont vous donner des fibres.

ASTUCE : mangez une pomme et buvez un verre d’eau gazeuse ensuite, cela va vous remplir l’estomac et le soir venu vous choisirez ce que vous mangerez pour prendre le bon goût et non la quantité.

Est-ce que le fait de manger sainement pendant plusieurs repas puis de se lâcher sur un gros repas ne va pas me rendre malade et est-ce que je stockerai sous forme de gras par la suite ?

Et bien non ! Il est nécessaire d’agresser votre organisme ponctuellement. Avoir une alimentation saine signifie que vos armées intérieures n’ont pas besoin d’aller au combat, elles sont affaiblies. Si vous les agresser de temps en temps cela va induire des phénomènes surcompensatoires et c’est du tout bon. Votre organisme sera choqué, devra se réadapter et n’aura pas besoin de stocker car il sait qu’il peut obtenir absolument tous les éléments nécessaires pour le maintien de ses fonctions vitales, les autres jours de la semaine. Un ou deux repas de relâche chaque semaine et au bon moment va permettre un rebond glucidique sans prise de gras. L’idéal est de « se lâcher » APRÈS une séance de sport car les apports en nutriments seront orientés vers des fonctions de récupération et de réparation des dommages créés plutôt que vers un stockage.

Faites-vous plaisir ! Parlons repas festif maintenant.

► Les huitres, c’est le top du top : vitamines B1 B2 B3 B12, fer, zinc, antioxydant, sélénium

► Tous les fruits de mer : iode, oméga 3

► Le saumon si il n’est pas d’élevage : oméga 3.

MAIS ne trempez pas vos aliments dans la mayonnaise, appréciez le véritable goût de chaque bouchée.

►Le foie gras : vitamines B6 B9 et fer. Dégusté sur des toasts grillés de pain complet, un vrai délice ! Évitez le pain brioché blanc qui est bourré de sucre et qui ne vous apporte rien.

Si vous désirez prendre du plaisir sans prendre de poids, faîtes-le avec de bons aliments qui procurent quelque chose pour assurer vos fonctions vitales.

Quoique vous mangiez, intégrez dans ce repas un maximum de légumes (salade, légumes verts) qui traiteront l’acidité et qui aideront votre corps à être beaucoup moins en vrac le lendemain. Plus vous mangez des protéines animales, plus vous produirez de l’acidité c’est-à-dire de l’acide urique qui résulte de la dégradation des protéines animales, ce qui pourra vous fatiguer.

Quelques chiffres en passant ! 1 tranche de bûche ►580 calories. Soit 30g de beurre + 8 morceaux de sucre.

Astuce ! 30 min avant votre dîner, prenez 3 cuillères à soupe d’huile d’olive. Vous tapisserez votre estomac et vous n’aurez pas de mauvaise fermentation. De cette manière, vous allez beaucoup moins agresser votre système hépato biliaire intestinal et pour ceux qui vont un peu boire d’alcool, pas de migraine le lendemain !

Durant les fêtes les repas s’enchaînent, donc le lendemain d’un gros dîner essayez de faire un peu de cardio (25/30min) pour commencer à éliminer et relancer les usines de traitement des déchets qui sont votre peau, le foie, les reins, les intestins, les poumons. Tout cela pour vous débarrasser de toxines accumulées pendant la soirée.